Capture One 21 débarque avec son lot de nouveautés

Après seulement trois phases de bêta, l’éditeur Danois présente officiellement aujourd’hui CAPTURE ONE 21(bien que ce ne soit en fait que la quatorzième version du logiciel soit la 14.0.0) apportant comme tous les ans son lot de nouveautés. Aussi je ne vois aucun intérêt de rester sous N.D.A. à savoir le fait de ne pas vous divulguer les informations quant à Capture One 21 plus longtemps.

Cependant, privé comme tous les revendeurs mondiaux afin de pouvoir être votre partenaire quant à votre mise à jour vers la nouvelle version de Capture One et cela depuis la 20 alors je me bornerais à vous détailler très sommairement les nouveautés apportées par Capture One 21 dont certaines sont plus qu’intéressantes.

Soulignons déjà le fait que CAPTURE ONE 21 reste compatible même sur les système d’exploitation anciens tels que MacOS10.13, 10.14 ou 10.15 mais aussi Windows 8.1 64-bits et Windows 10 64-Bit aussi de quoi voir venir encore un peu pour les macusers quant au changement éventuel de leur ordinateurs Apple tel ce camion dont nous restons nombreux à en être fan.

En tant qu’expert Capture One depuis ses débuts mais aussi spécialiste en colorimétrie forcément l’une des premières nouveautés qui a éveillé ma curiosité fut que Capture One 21 propose désormais quelques nouveaux profils ICC d’entrée nommés ProStandard pour les APN suivant :

  • Leica > S3 et SL2
  • Sony > A7 III – A7R III – A7R IV – A7C – a6000 – a6300
  • Nikon > D810 – D850 – Z6
  • Canon > 5D II – 5D III – 5D IV – R5 – 5DS R
  • Phase One > IQ3 100 MP – IQ4 150 MP

Une liste qui devrait s’étoffer d’après les dires de l’éditeur mais il est facile de constater que de nombreux anciens modèles d’appareils photo numérique Nikon n’ont pas eu le droit à la liste de profil ICC apparus à la version 20 de Capture One :

  • Nikon Flat
  • Nikon Landscape
  • Nikon Monochrome
  • Nikon Neutral
  • Nikon Portrait
  • Nikon Standard
  • Nikon Vivid

De toute façon, les personnes qui suivent ma page Facebook Docteur Couleur connaissent déjà mon opinion quant à ces profils Nikon voulant répliquer la notion de Picture Control de la marque jaune et tout photographe sachant faire le minimum en analyse de profil icc devrait comprendre la comparaison suivante :

Aussi, seuls les ignorants en colorimétrie iront choisir le profil icc de gauche. Malgré tout, est ce que le ProStandard fait mieux ? C’est une réponse que je réserve aux étudiants de l’école francophone de la Post Production photographique ainsi qu’aux photographes qui rejoindront mon LIVE découverte CAPTURE ONE 21 qui sera organisé dés la disponibilité de la Realease Candidate de cette version (Live qui sera annoncé sur Facebook et sur le Store de COULEUR-ICC).
Toujours concernant la notion de profil icc d’entrée dans Capture One et bien que nous sommes fin 2020 je m’étonnes encore de la construction plus que datée techniquement de ces profils génériques, strictement rien à voir avec ma méthode que j’enseigne lors d’une formation capture one en environnement studio.

Toujours d’un point de vue de la couleur et de ces nouveauté nous constatons que c’est la première fois que Capture One n’apporte pas un nouveau moteur puisque dans les versions bêta le moteur 20 est partagé à celui de capture one 21aussi aurons nous le droit à un nouveau moteur 21 ? L’avenir nous le dira puisque la version 20 avait bien apporté encore un peu de nouveautés durant sa propre vie.

Je fais l’impasse sur une autre des nouveautés qui est le support du format HEIF qui ne retient pas mon attention pour venir directement à cette nouvelle possibilité de développement nommé Speed Edit car c’est vraiment quelque chose que j’attendais depuis des années. Cette fonctionnalité prend tout son sens non seulement pour travailler plus rapidement mais aussi afin de bénéficier de plus de place sur l’écran sans devoir visualiser les onglets et les outils de capture one 21tout en ayant accès à certains de ces derniers.

Grâce à cette nouveauté de Capture One 21 qu’est le Speed Edit alors les photographes qui ont déjà suivi ma formation Wacom + Capture One vont pouvoir encore améliorer leur fluidité de travail. Il y aura tout de même quelques modifications a gérer quant aux préférences de votre tablette graphique sur les express key pour en tirer vraiment parti. Qui plus est le Speed Edit permet de travailler plusieurs images en même temps ce qui pourra ravir les photographes devant travailler sur un grand volume d’images dans un lapse de temps réduit.

Pour la troisième nouveauté que j’ai longtemps aussi attendu et qui est enfin là alors celle-ci devrait aussi plaire aux utilisateurs de stylet wacom mais aussi aux fanas du mulot : il aura fallu attendre Capture One 21 pour s’affranchir des raccourcis clavier habituels ou d’un clic droit afin d’appeler une boite dialogue permettant dé gérer le pinceau ou la gomme à la manière d’un Photoshop.

Aussi, même si vous pouvez toujours appeler la boite des réglages permettant d’accéder à la taille, la dureté, l’opacité et le flux, il est est clair que Capture One 21 nous offre une belle nouveauté avec son Easy Brush Adjusting puisqu’il est dorénavant possible de contrôler ces curseurs plus facilement et directement visuellement lors des traitements locaux.

Capture One 21 répond aussi aux photographes ayant un besoin quant à la correction du voile, le fameux Dehaze en apportant bien entendu un curseur mais aussi une pipette de zone censés améliorer la saturation des images à faible contraste. Je ne sais pas si cette fonctionnalité a été autant demandé que cela pour l’implanter au sein de Capture One 21 ou si sa présence n’est là que pour draguer les utilisateurs des logiciels Adobe. Certain pourront peut être y trouver leur compte avec cet outils de correction du voile bien que j’avais démontré à des utilisateurs de Lightroom s’extasiant lorsque ce curseur était apparu sur le logiciel qu’il n’est pas si compliqué à en réaliser l’opération sans celui-ci.

Pour autant, Dehaze ou correction du voile de Capture One 21 chatouille mes rétines d’ancien chromiste et d’expert en gestion des couleurs puisqu’il engendre un changement significatif quant à la teinte certes moins que chez Adobe mais j’en attendais un peu mieux tout de même. En l’état de l’outil je préfère continuer en correction manuelle qu’on pourra transformer en un style personnel ou via un script pour la version Apple.

Capture One 21 a aussi revu sa copie quant à l’importation des fichiers. Dorénavant vous pouvez utiliser trois touches afin de gérer la sélection image avant l’importation.

Une nouveauté qui me semble assez old school surtout comparé à ce permet Capture One au niveau workflow depuis bien longtemps lorsqu’on a compris le fonctionnement d’un tri fichiers mais si vous êtes un amoureux du Pick et du Unpick à l’import alors cette autre nouveauté de Capture One 21 vous plaira.

Une des autres nouveautés n’apporte que du cosmétique : l’outil White Balance trop souvent appelé en français balances des blancs reçoit son petit look qui aidera éventuellement les débutants pour agir sur le curseur de Kelvin ou de Nuance maintenant il est certain que je ne suis pas persuadé que ce soit la nouveauté qui va tout révolutionner.

Toujours à travers ces quelques lignes que je vous offre alors je passerais outre la possibilité annoncée de travailler en mode connecté à l’aide d’appareil Leica car n’en étant pas équipé je n’ai donc pas eu l’occasion d’en réaliser le test. C’est la raison pour laquelle je terminerais cette publication par la dernière des nouveautés qui est que Capture One 21 se veut aussi plus simple quant à l’accès des tutoriaux gratuits sur Capture Oneréalisés et présentés par la marque elle même et cela en anglais dans la majorité des cas.
Après, pour apprendre Capture One, en Français, il y a beaucoup mieux, mais c’est plus cher …